• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Débat d'entre-deux-tours: Macron accuse Le Pen de "dépendre du pouvoir russe et de Monsieur Poutine"

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président sortant a visé les liens de la candidate d'extrême droite avec la Russie, citant le prêt qu'elle a contracté "auprès d'une banque russe" en 2014 pour le Front national.

Premiers moments de tension, ce mercredi lors du débat d'entre-deux-tours, lorsque le sortant Emmanuel Macron a visé les liens de Marine Le Pen avec la Russie, l'accusant de "dépendre du pouvoir russe".

"Vous avez été, je pense, l'une des premières responsables politiques européennes dès 2014, à reconnaître le résultat de l'annexion de la Crimée, je rappelle qu'en droit international, on ne reconnaît rarement, je dois dire qu'on ne le fait plus depuis la Seconde Guerre mondiale, des territoires qui sont annexés par la force", a lancé Emmanuel Macron.

"Vous l'avez fait pourquoi? Et je le dis avec beaucoup de gravité ce soir, pour notre pays c'est une mauvaise nouvelle, parce que vous dépendez du pouvoir russe, et que vous dépendez de M. Poutine, parce que quelques mois après avoir dit ça Mme Le Pen, vous avez contracté un prêt en 2015 auprès d'une banque russe, la First Czech-Russian Bank, proche du pouvoir (pour le Front national, NDLR)", a poursuivi le président-candidat.

"Je suis une femme libre"

"Vous ne parlez pas à d'autres dirigeants, vous parlez à votre banquier quand vous parlez de la Russie, c'est ça le problème Mme Le Pen", a ensuite asséné le président sortant, sous les dénégations de la candidate d'extrême droite. "Vous ne pouvez pas défendre correctement les intérêts de la France, parce que vos intérêts sont liés à des gens proches du pouvoir russe", a aussi tancé Emmanuel Macron, alors que sa rivale répétait à plusieurs reprises "c'est faux".

Face aux accusations de son adversaire, Marine Le Pen a revendiqué sa liberté. "Il sait pertinemment que je suis une femme absolument et totalement libre, et que je défends, parce que je suis une patriote, la France et les Français", a répliqué la députée du Pas-de-Calais, avant de cingler:

"La Crimée n'a pas dû vous poser énormément de problème non plus, puisque vous avez reçu M. Poutine en grande pompe à Versailles", a poursuivi Marine Le Pen, l'accusant à son tour d'être dans une "posture". "Je l'ai reçu comme un chef d'État et de gouvernement, pas comme un banquier", a répondu Emmanuel Macron.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Emmanuel Macron à Marine Le Pen: "Vous parlez à votre banquier quand vous parlez de la Russie"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles