Débat d'entre-deux tours : LCI dévoile les premières images du plateau

·1 min de lecture

J-1. Mercredi soir à 21h, TF1 et France 2 co-organiseront et diffuseront le débat de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle. Un moment toujours très attendu dans la vie politique et médiatique et qui verra s'affronter pour la deuxième fois consécutive Emmanuel Macron et Marine Le Pen. A l'approche de l'événement, les contours de ce rendez-vous commencent à se dévoiler. LCI a dépêché ce matin sur place son journaliste Thomas Misrachi, qui se trouvait à la Plaine Saint-Denis, où a été monté le décor, mobilisant 300 personnes. "Pour l'instant, ce n'est pas le décor définitif. On vous garde quelques surprises pour demain soir. Le décor sera modifié", a précisé le représentant de la chaîne d'info en continu.

Des tables séparées

Avant de livrer force détails sur ce plateau conçu sur mesure. Contrairement à 2017, les candidats ne seront pas positionnés à la même table, mais sur deux tables séparées de 2,50 mètres, qui seront elle-mêmes situées à 4 mètres de l'espace où se positionneront Gilles Bouleau pour TF1 et Léa Salamé pour France 2, les deux animateurs du débat. Contrairement à leurs homologues de 2017, Christophe Jakubyszyn et Nathalie Saint-Cricq, les deux journalistes débuteront la soirée debout.

Un tirage au sort aura lieu ce mardi dans les locaux de l'Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) pour déterminer l'ordre de prise de parole des candidats. Deux autres tirages sont...

Lire la suite


À lire aussi

Glee : Les premières images de l'épisode hommage à Cory Monteith
"Obi-Wan Kenobi" : Disney dévoile les premières images de sa série dérivée de "Star Wars"
Adrien Gindre (LCI) : "Le débat de ce soir sera le moment décisif en vue du premier tour à Paris"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles