Débat BFMTV: Jean-Luc Mélenchon accuse Éric Zemmour d'être "un danger pour notre pays"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'insoumis et le polémiste débattent ce jeudi sur BFMTV, à sept mois de la présidentielle, à laquelle le premier est officiellement candidat quand le second ne révèle pas officiellement ses intentions.

Si Eric Zemmour n'est pas officiellement candidat à l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon juge que le polémiste est d'ores et déjà "un danger" pour le pays. 

"Vous avez une vision rabougrie de la France", a tancé le leader de la France insoumise, lors d'un débat exceptionnel organisé ce jeudi sur BFMTV. "Vous êtes un raciste, vous avez été condamné pour ça."

"Vous êtes un homme qui professez une vision de la virilité extrêmement curieuse, extrêmement violente, c'est vous qui écrivez que les femmes sont le butin des hommes", a poursuivi le député des Bouches-du-Rhône, ajoutant: "Vous manifestez une haine anti-musulmans."

Passe d'armes

"Votre registre sémantique est intéressant, vous estimez que je contamine le débat public, je suis comme un virus qui contamine", a rétorqué Éric Zemmour, critiquant la "conception de la démocratie" de son adversaire.

"Vous avez été trotskyste (...), vous avez été communiste et vous avez été socialiste, et vous n'avez jamais dénoncé les crimes de l'URSS", a incriminé le polémiste, s'agaçant: "Ne me faites pas le coup du grand démocrate qui s'émeut de la contamination de mes idées."

Connaissances de longue date

Ces derniers jours, plusieurs articles de presse ont fait état de liens passés entre les deux protagonistes, notamment le fait que Jean-Luc Mélenchon avait en 2008 assisté à l'anniversaire de l'ancien journaliste. Une anecdote que ni l'un ni l'autre ne réfute.

"Nous n'étions pas amis, il travaillait pour Le Figaro, je respectais son intelligence, c'était à l'époque un souverainiste assez classique de droite et qui était très connaisseur du mouvement ouvrier, et je l'ai vu se radicaliser", a opposé Jean-Luc Mélenchon.

"Comme beaucoup (...) moi-même j'ai mis cet homme à distance, je n'ai rien à voir avec tout ça. (...) Je ne veux pas qu'on dise qu'en définitive, les idées ne sont qu'une apparence, que nous nous combattrions pour la forme. (...) Notre opposition est totale", a rétorqué l'insoumis.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles