Corée du Sud L’ex-présidente arrêtée

Libération.fr


Après la destitution, la prison. Jeudi soir, l’ancienne présidente Park Geun-Hye a été arrêtée, quelques jours après son audition marathon dans le retentissant scandale de corruption et de trafic d’influence qui a précipité sa disgrâce. L’ex-chef d’Etat sud-coréenne, 65 ans, a vu sa destitution confirmée début mars après des mois d’enquête et de révélations qui ont entraîné des immenses manifestations dans le pays pour exiger des poursuites à son encontre. Photo AFP



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Le cannabis médicinal autorisé en Argentine
La barre des 5 millions de réfugiés ayant fui la Syrie a été franchie
Le Portugal va rétablir temporairement les contrôles aux frontières pendant la visite du pape François
L’Autriche veut exclure les travailleurs européens des nouveaux emplois
15