Déçu par Macron, Philippe de Villiers estime qu'il ne "peut pas se représenter"

·2 min de lecture

Philippe de Villiers, un temps soutien d'Emmanuel Macron, ne cache plus sa déception et l'exprime dans son dernier livre où il ne ménage pas le chef de l'Etat. 

Les relations se sont vivement refroidies entre Philippe de Villiers et le chef de l’Etat. Le fondateur du Puy du Fou publie un ouvrage, «Le jour d’après, ce que je ne savais pas et vous non plus» et ne ménage pas Emmanuel Macron. «Enfant de Davos », Emmanuel Macron «appartient à ce monde de la numérisation du monde, de la tech, qui veut changer la société et de société, il n’appartient pas au monde qui est le mien, celui de la Province, de l’esprit français», a-t-il expliqué vendredi sur Europe 1.

"La star up nation est en Ehpad"

A quel moment le chef de l’Etat l’a décu? «Je me souviens d’une conversation, la première (...) Je lui ai dit : "le prochain président sera jugé non pas sur ce qu’il aura changé, mais ce qu’il aura sauvé". Sauver les murs porteurs (à ses yeux : l’autorité, la liberté, l’identité, la souveraineté, Ndlrl). Or cinq ans après il a laissé se déchirer les tissus conjonctifs de la France industrieuse - la star up nation est en Ehpad- il a laissé se dresser un mur invisible entre deux sociétés : la société française et une contre-société vindicative qui est en train de nous coloniser». Il poursuit son bilan amer en pointant un «échec complet». «Emmanuel Macron est arrivé à l’Elysée avec trois mantras : la souveraineté européenne - il a tout faux- la mondialisation heureuse - on a vu ce que ça donne- et la fameuse start-up nation, libérer les forces créatrices - vous vous rendez compte que tout le pays est sous perfusion».

Dîner houleux à l'Elysée en mars 2019

Pour lui, le chef de l’Etat «ne semble pas voir nous sommes face à un problème de colonisation de peuplement», de «colonisation de conquête, avec 200 ou 300 territoires qui ne sont plus français et, la pire, la colonisation des(...)


Lire la suite sur Paris Match