"Dès qu'il y a une crise, les femmes passent à la trappe" : la parité recule à l’Assemblée

À l'issue des élections législatives, la parité est en baisse avec 208 femmes élues au sein de la nouvelle Assemblée nationale, soit 7 de moins qu'en 2022 et 16 de moins qu'en 2015.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Selon les résultats des élections législatives publiés lundi 8 juillet par le ministère de l'Intérieur, 208 femmes siégeront au sein de la nouvelle Assemblée, soit 36 % de l'hémicycle. Un chiffre non seulement loin de la parité femmes-hommes - fixé à 288 députées - mais aussi en recul. L'hémicycle comptait 15 femmes en 2022 et 224 en 2017 - une année record.

Si leur nombre est donc en légère baisse depuis 7 ans, il reste le troisième plus haut dans l’histoire du pays depuis que les femmes peuvent siéger, soit depuis 1945.

Dans le détail, les résultats sont très contrastés selon les groupes parlementaires. Parmi les trois blocs qui structurent désormais l'hémicycle, deux font figure de plutôt bons élèves : le Nouveau Front populaire avec 78 députées (40,4 %) et Ensemble, le camp présidentiel (40,2 %). En revanche, Les Républicains et l’extrême droite sont loin derrière.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Législatives 2024 : Hollande, Ruffin, Darmanin… les personnalités élues à l'Assemblée
Législatives 2024 : pourquoi les activistes ne croient pas au discours féministe du RN
En France, des dizaines de milliers de féministes défilent contre l'extrême droite