Dès les années 70, la brasserie Goudale a osé la bière sans alcool en France

·1 min de lecture

C'est l'une des rares brasseries à fabriquer et à vendre de la bière sans alcool en France… et ce depuis cinquante ans. La France Bouge vous raconte la saga de la brasserie Goudale, pionnière de cette boisson désormais à la mode, mais qui était bien loin de l'être il y a quelques dizaines d'années. 

>> Retrouvez toutes les émissions de La France bouge de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"On la servait beaucoup dans les usines"

C'est sur les terres du nord de la France que démarre l'aventure, à Douai, non loin de Lens, dans l'Entre-deux-Guerres. Quatre brasseurs mettent leurs économies en commun pour créer la Brasserie des Enfants de Gayant, un nom en référence aux géants de Gayant, symbole de la ville. A l'époque, ils vendent leurs litrons de bière en les livrant à domicile.

Dans les années 50, l'entreprise est rachetée et se lance dans des bières de spécialité, jusqu'en 1970. Là, elle fait partie des premiers à investir le marché de la bière… sans alcool, en commercialisant la Celta. Un pari osé, à une époque et dans une région où les boissons alcoolisées n'avaient pas vraiment la cote.

"On la servait beaucoup dans les distributeurs automatiques de boissons dans les usines", explique André Pecqueur, PDG de la brasserie Goudale et de celle de Saint-Omer, qui a racheté la brasserie Gayant il y a dix ans. "Comme ça, il n'y avait pas d'alcool dans l'usine, mais les gens pouvaient boire une bière."

"La bière était bonne mais ne sentait pas la vraie ...


Lire la suite sur Europe1