Cyrille Eldin : "J'étais l'homme à abattre, le traître"

Puremedias
Cyrille Eldin : J'étais l'homme à abattre, le traître

"La presse a été dure avec moi". Cyrille Eldin se confie ce samedi dans les colonnes du Parisien sur ses difficultés à la présentation du "Petit Journal" et son retour avec une formule étoffée. En effet, depuis l'annonce de l'arrêt du "Grand Journal", Canal+ a annoncé vouloir laisser une plus grande place à l'émission satirique animée par l'ancien chroniqueur du "Supplément". Cette nouvelle version du "Petit Journal" sera donc lancée dès ce lundi 20 mars sur la plage claire de la chaîne du groupe Vivendi.

"Notre panique s'est vue"

"Moi, je suis le poil à gratter qui sort derrière un arbre pour emmerder un politique avec une question qu'il n'attend pas. Animer un plateau, comme je le fais depuis septembre, c'est tellement différent ! Cela ne s'est pas fait en un claquement de doigts. J'avais le trac. On s'est retrouvés en première division, mais sans équipe. Notre panique s'est vue", déclare Cyrille Eldin, expliquant que "c'était un peu trop figé, on a enfilé les perles". "Et moi, je souffrais du côté pas chaleureux ni accueillant du plateau", avoue-t-il.

Concernant les mauvaises audiences de l'émission, "personne n'est dupe que les choses sont difficiles à Canal+", raconte le trublion de la chaîne, glissant qu'il "a essayé d'en rire". "Même si ça pouvait, parfois, donner la sensation que je me victimisais. La presse a été dure avec moi. On relevait toutes mes fautes de goût, mes erreurs et quand je réussissais vraiment une séquence, elle passait inaperçue", se plaint l'animateur, précisant qu'il était "l'homme à abattre, le traître". "Tout ça n'est pas vrai. J'ai appris à faire le dos rond et à laisser dire", conclut Cyrille Eldin.

Retrouvez cet article sur Puremedias

Affaire Polanski : Catherine Deneuve choque dans Quotidien en relativisant le viol
Ali Baddou : Thierry Ardisson a été extrêmement désagréable
Mathieu Madénian et Thomas VDB rejouent le sketch censuré par France 2 dans Quotidien
François Asselineau dézingue Patrick Cohen et le débat anti-républicain de TF1
Monaco/Manchester City : L'incroyable coup de chance de C8 qui diffuse le 2e but pendant sa pub !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages