Cyril Ramaphosa ouvre la conférence mondiale sur le travail des enfants

L'Afrique du Sud accueille depuis dimanche 15 mai la cinquième Conférence mondiale sur l'élimination du travail des enfants. C'est un rendez-vous important à moins de trois ans avant d'atteindre l'objectif pour mettre fin à l'exploitation des jeunes fixé à 2025. Pendant les prochains jours, les délégués vont tenter de faire un bilan sur les progrès accomplis depuis 2017, date de la dernière rencontre.

Mettre fin au travail des enfants qui touche 160 millions de jeunes dans le monde, et ce, d'ici à trois ans, ce n'est pas gagné, reconnaît le président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui a ouvert la conférence dimanche.

« Les chiffres du travail des enfants sont en constante hausse, notamment chez les plus jeunes. Et ces enfants ne peuvent pas aller à l'école parce qu'ils doivent travailler pour leurs familles, s'occuper d'un parent ou d'un grand-parent âgé, ou travailler à la ferme ou effectuer toutes sortes d'autres tâches. »

Des pistes pour évoluer

Cyril Ramaphosa pointe une nouvelle forme d'esclavage domestique qui réduit des enfants pauvres au travail forcé. La pauvreté a été aggravée par la pandémie du Covid-19, selon lui. Pour pallier ce problème, plusieurs pistes sont évoquées : une meilleure protection sociale des enfants et la véritable mise en place d'une éducation universelle gratuite. D'ici vendredi, les délégués devraient adopter une déclaration résumant les actions à prendre, la déclaration de Durban.

D'après l'organisation internationale du travail (OIT) qui organise cet événement, 8 millions d'enfants supplémentaires devraient être contraints à travailler en raison de la pauvreté.

►À lire aussi : Covid-19: l’Unicef face à son plus grand défi depuis sa création il y a 75 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles