Cyril Lignac critiqué par les chefs à cause de sa carrière à la télé : "Tout le monde le regardait de travers"

LES DEUX ALPES, FRANCE - JANUARY 17:  Cyril Lignac poses during the 'Tempete De Boulettes Geantes' - Photocall as part of the 17th L'Alpe D'Huez International Comedy Film Festival on January 17, 2014 in L'Alpe d'Huez, France.  (Photo by Francois G. Durand/Getty Images)
Cyril Lignac critiqué par les chefs à cause de sa carrière à la télé : "Tout le monde le regardait de travers"(Photo by Francois G. Durand/Getty Images)

Ce jeudi 23 juin 2022, "Le Meilleur Pâtissier" est de retour sur M6, avec le début d’une compétition spéciale professionnels. L’occasion pour les téléspectateurs de retrouver Cyril Lignac, figure emblématique de la cuisine à la télévision mais qui, à ses débuts, a du se battre d’arrache-pied pour asseoir sa crédibilité.

C’est sans aucun doute l’un des chefs français les plus connus. Avec son accent chantant et son tempérament solaire, Cyril Lignac fait partie des personnalités préférées des Français, qu’il a même accompagnés sur M6 chaque soir pendant le premier confinement dans l’émission "Tous en cuisine". Car depuis de nombreuses années maintenant, l’Aveyronnais conjugue sa passion pour la cuisine avec son amour pour le show télévisuel. Ce qui lui a valu les critiques blessantes de ses pairs à ses débuts dans la capitale...

Vidéo. La Minute de Cyril Lignac

Des débuts à la télé critiqués

Au début des années 2000, Cyril Lignac fait ses armes dans de prestigieux établissements, de l’Arpège d’Alain Passard à La Maison Blanche des frères Pourcel en passant par les ateliers de Pierre Hermé et la Grande Cascade d’Alain Ducasse. Un CV cinq étoiles qui lui a ensuite permis d’intégrer le monde très sélect de la jet-set, notamment en prenant à l’époque les commandes du restaurant de Cathy et David Guetta, La Suite. C’est grâce à cette expérience qu’il fait une rencontre qui va tout changer. Bibiane Godfroid, productrice, lui propose de participer à l’émission de M6, "Oui chef !". En 2005, le public français découvre ce personnage haut en couleur, dont l’accent du sud briserait presque les carcans des mondanités parisiennes. L’émission est un carton d'audiences et propulse Cyril Lignac sur le devant de la scène. La machine à succès est enclenchée, et le jeune chef réalise l’un de ses plus grands rêves : ouvrir son propre restaurant gastronomique en plein coeur de Paris.

Le conte de fées. Pourtant, en coulisses, Cyril Lignac doit composer avec les regards inquisiteurs des autres chefs, pas encore habitués à voir leur profession ainsi mise en scène à la télévision. En 2017, dans L’Officiel, c’est Jacques Pourcel, l'un de ses mentors, qui se souvenait de cette période particulière : "Quand l’émission a démarré, tout le petit monde de la restauration le regardait de travers, aucun chef connu n’a souhaité le parrainer. Cyril me demandait régulièrement mon avis, je l’ai toujours soutenu dans son projet de télévision, même s’il devait quitter La Suite où il était chef. Lors de la première émission, j’étais donc le parrain de Cyril accompagné de Maïté de France 3. Le programme a été un succès sans précédent, sa carrière était lancée, le public a adoré sa personnalité."

Malgré ce succès, Jacques Pourcel l’assure : "Il a son métier dans les tripes, il a toujours été conscient de ses capacités, c’est un vrai cuisinier. Il a souffert longtemps de ne pas être pris au sérieux par la profession, jusqu’au moment où tout le monde s’est rendu compte qu’au-delà d’être un cuisinier, c’était un vrai chef. Son restaurant ne désemplissait pas, les confrères parisiens venaient voir ce qui se passait chez lui. Je ne pense pas qu’il ait joué sur cet aspect, il est resté lui-même, il a gardé les pieds sur terre, il s’est toujours battu pour faire de sa table une des meilleures de la capitale. Petit à petit, même avant son étoile, il a eu l’intelligence de se faire accepter par l’élite parisienne de la cuisine."

Interrogé lui aussi par L'Officiel, le critique culinaire François-Régis Gaudry se souvenait du climat de défiance qui flottait autour de Cyril Lignac : "Les “vrais” se moquaient de lui à ses débuts sur M6, on le prenait pour un blanc-bec démoulé à chaud. Aujourd’hui, non seulement on le regarde avec respect, mais beaucoup aimeraient bien être à sa place !"

"Qu’il y ait des gens qui ne n’aiment pas, c’est ainsi"

Pas besoin de grands discours pour répondre aux détracteurs : l’histoire leur a tout prouvé. Aujourd’hui, Cyril Lignac est au sommet de sa gloire, et est resté fidèle à la chaîne qui a braqué la lumière sur son talent il y a des années. À la tête de plusieurs restaurants mais aussi de pâtisseries qui agitent toujours les foules, il n’a jamais rougi de son succès. "Je n’ai pas peur de dire que l’on fait du business, mais il faut qu’il y ait une cohérence, que le groupe ait un ADN. Aujourd’hui, on peut être cuisinier et développer un groupe. Je suis admiratif de l’école Passard, qui aime être en cuisine, faire son potager, être au service, etc. Mais je n’aurais pas pu avoir un seul restaurant..." confiait-il dans L’Officiel en 2017.

Vidéo. "On ne s'en remet jamais" : Cyril Lignac évoque la mort de sa mère d'un cancer

Quant aux critiques, là encore, Cyril Lignac a toujours été du genre à laisser couler. C’est d’ailleurs peut-être grâce à ce trait de caractère qu’il a su tracer sa voie : "Je ne fais pas les choses pour qu’on me juge. Je ne parle pas de la presse, mais de tout ce qui peut graviter autour de mon univers. Je ne suis en concurrence avec personne. Qu’il y ait des gens qui ne n’aiment pas, c’est ainsi. Dans la vie d’un cuisinier, il n’y a pas que la cuisine, même si on a pu être formatés."

En 2016, un grave accident de scooter l’a cloué au lit pendant deux mois. Une expérience traumatisante dont il a pourtant tiré une leçon importante, comme il l’expliquait sur le plateau de Quotidien : "Maintenant, j'apprends à réguler. Même si je suis passionné et que je ne vis que dans l'excès de ce métier, parce que ça me fascine, et qu'il y a une quête permanente de perfection, je sais que j'ai tiré un peu trop fort. La vie m'a emmené à être mieux organisé, à travailler autrement sans perdre le plaisir."

De la galère, au travail acharné en passant par les doutes et le succès, la vie de Cyril Lignac a tous les ingrédients d’une success story tricolore.

À lire aussi :

>> EN IMAGES - Cyril Lignac : tout ce que vous ne saviez peut-être pas sur le chef cuisinier le plus célèbre de France

>> La recette du succès de Cyril Lignac à la télévision

>> Le coup de gueule de Cyril Lignac contre le guide Michelin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles