Cyril Lignac annonce le retour de son émission culinaire en direct... mais pas sur M6 !

·1 min de lecture

Durant le premier confinement, alors que les chaînes de télévision se disputaient les parts de marché, c'est M6 qui avait décroché le gros lot. En proposant Tous en cuisine, une émission culinaire en direct et présentée par Cyril Lignac, elle avait fait exploser ses audiences. C'est simple : le show, diffusé à 18h45, avait enregistré des scores qui n'avaient pas été vus depuis 2012 sur cette tranche horaire ! Mais puisque toutes les bonnes choses ont une fin, le chef de 43 ans a dû raccrocher son tablier pour reprendre ses diverses activités.

Cependant une lueur d'espoir a été ravivée chez les téléspectateurs lorsqu'Emmanuel Macron a annoncé un second confinement, effectif depuis le jeudi 29 octobre à minuit. Tous s'imaginent déjà retrouver le compagnon de Deborah sur l'antenne de M6. Mais à en croire les dirigeants de la chaîne, ce n'est pas vraiment à l'ordre du jour. "A l’heure actuelle, aucun retour de Tous en cuisine n’est envisagé avant Noël", ont-ils confié au magazine Femme Actuelle. C'était sans compter sur l'ancien juré de Top Chef, qui a décidé de prendre les choses en main.

Ce mardi 10 novembre aux alentours de 18h30, les abonnés de Cyril Lignac ont eu la surprise de le voir démarrer un live sur Instagram. Dans le même décor que celui de Tous en cuisine - il faut dire qu'il s'agit de son propre appartement -, le chef a ainsi annoncé qu'il allait proposer chaque soir des recettes en direct, à 19h. "J’avais envie de faire des petits lives tous les soirs pour préparer (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Lou Pernaut : la fille de Jean-Pierre Pernaut évoque ses problèmes de poids
Matt Pokora : Aya Nakamura s'explique sur son tacle après son sacre aux MTV EMA 2020
VIDEO David Guetta : ses rares confidences sur sa relation avec son ex, Cathy Guetta
La Villa des cœurs brisés 6 : la diffusion de la téléréalité reportée
VIDEO Anne Elisabeth Lemoine : ce célèbre acteur a failli être ministre de la Culture à la place de Roselyne Bachelot