« Un cynisme quasi-diabolique » : Manuel Valls très en colère contre Arte

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le soir des attentats du 13 novembre 2015, Manuel Valls était Premier ministre et Bernard Cazeneuve était à l’Intérieur. Si le souvenir de cette tuerie qui a fait 131 morts reste tristement impérissable dans leurs esprits, un documentaire diffusé par Arte est venu semer la colère chez les ministres de François Hollande. Après la diffusion des « Ombres du Bataclan », le 8 septembre, le locataire de Matignon, qui se voit reprocher d’avoir privilégié une intervention de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) au détriment de la Force d’intervention de la police nationale (FIPN), a décidé de porter plainte pour « diffamation publique envers une personne publique ».

Comme le rapportent nos confrères du Parisien, le patron du Raid à l’époque des attentats, Jean-Michel Fauvergue, s’est ému à de multiples reprises du manque de coordination des forces spéciales de la police et de la gendarmerie le soir de la tuerie. Il a même rapporté ce grief jusqu’à la commission d’enquête parlementaire sur les moyens de l’État face au terrorisme, en 2016. Et le documentaire de Francis Gillery, qui retrace « les dysfonctionnements qui ont jalonné une nuit tragique », le souligne aussi.

Dans « Les Ombres du Bataclan », Jean-Michel Fauvergue déclare que la FIPN « aurait dû être déclenchée » le 13 novembre au soir. Celui qui est entre-temps devenu député LREM assure ne pas avoir compris pourquoi cette force spéciale de la police n’a pas été envoyée sur le terrain. Il semble cependant avoir une petite (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Gérémy Crédeville : pourquoi il avait refusé Danse avec les stars en 2019
Ivana Trump a créé un gros malaise durant la Fashion Week de New York : découvrez pourquoi
"Il camoufle un échec" : Nicolas Dupont-Aignan ne mâche pas ses mots sur Emmanuel Macron
Stéphane Bern et Roselyne Bachelot en froid ? "Je ne la vois pas beaucoup"
Danse avec les stars : Jean Dujardin, Omar Sy, Vincent Cassel... ces candidats dont rêve un membre du jury

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles