Publicité

« Cynisme et cruauté » : Jean-Luc Mélenchon fustige les projets de Gabriel Attal sur l'assurance-chômage

Le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé, mercredi 27 mars, au 20H de TF1, vouloir demander aux partenaires sociaux d'ouvrir de nouvelles négociations sur l'assurance-chômage dès cette année et envisage de réduire la durée d'indemnisation de « plusieurs mois ». Il envisage aussi d'augmenter la durée d'affiliation, soit le temps qu'il faut avoir travaillé pour avoir droit à des indemnités, et entend réviser « le niveau d'indemnisation du chômage ». Et de justifier : « Mon objectif, ce n'est pas de m'en prendre à tel individu ou aux chômeurs, c'est de faire bouger un système pour inciter davantage à la reprise d'emploi. »

Des déclarations qui n'ont pas plu à Jean-Luc Mélenchon, en déplacement à Lille, jeudi, pour soutenir un responsable CGT du Nord, jugé pour « apologie du terrorisme » après un tract controversé de soutien aux Palestiniens. Selon le fondateur de La France insoumise, dont BFMTV s'est fait l'écho, Gabriel Attal a fait preuve de « cynisme » et de « cruauté » avec ses propos : « Des milliers de gens vont être précipités dans la misère (...) Mais c'est surtout le caractère absolument dégoûtant de gens, qui viennent avec leur petite voix, dire 'c'est pour pousser les gens à travailler'. C'est une honte, j'ai le cœur qui se serre quand je pense à la misère que cela va donner. »

À lire aussi Gabriel Attal juge que le RN et LFI forment « un seul et même parti » sur la question de l’assurance-chômage

Ces annonces concernant l'assurance-chômage ont égaleme...


Lire la suite sur LeJDD