Les cyclistes américaines posent un genou à terre pendant l'hymne national pour le droit à l'avortement

(Luca Bettini/Presse Sports)

Plusieurs cyclistes américaines, qui s'apprêtaient à prendre le départ de leur course aux Championnats des États-Unis, ont posé un genou à terre, vendredi puis dimanche, pour protester contre la suspension par la Cour suprême de l'arrêt Roe v. Wade, reconnaissant le droit à l'avortement aux États-Unis.

Une partie des cyclistes américaines ont posé un genou à terre, vendredi puis dimanche, avant les départs de deux courses des championnats des États-Unis, à Knoxville (Tennessee). Ces dernières se sont agenouillées pendant l'hymne national afin de manifester contre la suspension par la Cour suprême, vendredi, de l'arrêt reconnaissant le droit à l'avortement dans le pays. Une décision qui incombe à chaque État de choisir prochainement la législation qui prévaudra sur son sol à ce sujet.

« Le Championnat national est un symbole de patriotisme. Et ce qui s'est passé a évidemment été un moment vraiment tragique pour les femmes de ce pays. Je pense qu'en tant qu'athlètes, nous sommes des modèles pour les jeunes femmes, mais nous sommes aussi des modèles pour le monde entier. Je pense qu'il est important de dire ce que nous pensons », a réagi Alexis Ryan auprès de Cycling Weekly.

lire aussi

Toute l'actualité du cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles