Cyclisme: Pinot veut "regagner des courses" de février à octobre

·3 min de lecture

Au sortir d'une saison gâchée par sa longue indisponibilité, Thibaut Pinot (31 ans) veut "regagner des courses" dès qu'il en aura l'occasion et se présenter à 100% au départ du Tour de France.

Le Franc-Comtois de l'équipe Groupama-FDJ, qui jouait la victoire dans le Tour 2019 jusqu'à son abandon peu de temps avant l'arrivée, a annoncé mardi la date de son retour à la compétition, le 18 février, à l'occasion du Tour des Alpes-Maritimes et du Var.

QUESTION: Quelles sont vos ambitions cette année ?

REPONSE: "C'est simple, regagner des courses, retrouver mon niveau après une année difficile, gagner dès que j'en ai l'occasion de février à octobre."

Q: Vous sentez-vous concerné par l'objectif du podium sur le Tour fixé par Marc Madiot ?

R: "On est tous concerné par cet objectif, il est donné par l'équipe. On a l'ambition de jouer le podium avec une équipe solide qu'on a rarement eu en montagne. Si on a tous notre niveau, il n'y a pas de raison qu'on n'y arrive pas. On va jouer le plus haut possible."

Q: Le recrutement de Michael Storer (vainqueur de deux étapes de la Vuelta 2021) est-il important en ce sens ?

R: "C'est une très bonne pioche, l'une des meilleures recrues en montagne que l'on a pu faire ces dernières années. D'ailleurs il était très courtisé surtout après ce qu'on l'a vu faire à la Vuelta. Avec David (Gaudu), on peut former un très bon trio en montagne. Notre groupe peut être une très bonne surprise."

Q: Avez-vous été tenté de privilégier les étapes plutôt que le général au Tour ?

R: "On sait que beaucoup de choses peuvent changer entre ce que l'on dit au départ et ce qui se passe dans les huit premiers jours de course. On a la chance d'avoir trois grosses cartes pour le général. S'il arrive quelque chose, il y a du monde derrière. On va mettre les ego de côté. C'est plus facile d'avoir plusieurs leaders, c'est une bonne chose de partager ce rôle. L'objectif est d'arriver à 100 % au départ."

Q: Le Tour de France vous a-t-il manqué ?

R: "C'est sûr, le Tour de France m'a manqué, j'ai eu deux années difficiles, surtout de ne pas le faire l'an dernier. J'ai gagné trois étapes dans le passé, j'ai été sur le podium, j'ai envie de retrouver les joies des victoires d'étape sur le Tour, les ambiances, gagner dans des lieux mythiques, comme j'ai pu le faire."

Q: Comment jugez-vous 2021 ?

R: "2021 a été ma pire année. Je n'ai jamais eu une blessure aussi longtemps, sans voir le bout du tunnel. C'était moralement assez dur mais je me suis toujours accroché. Heureusement j'ai pu reprendre avec de bonnes sensations en août et septembre."

Q: Comment vous sentez-vous pour attaquer cette saison ?

R: "J'attaque avec beaucoup d'envie. J'ai pu faire les entraînements que je voulais. Les sensations sont revenues cette semaine. J'avais besoin de retrouver un peu de soleil et de chaleur, je repars bientot pour Tenerife. J'espère être opérationnel dès le mois de février."

Q: Quel sera votre programme ?

R: "Je ferai ma reprise au Tour du Haut-Var (Tour des Alpes-Maritimes et du Var, 18 au 20 février). Puis, Tirreno-Adriatico, le Tour du Jura, le Tour des Alpes, le Tour de Romandie, le Tour de Suisse et le Tour de France. C'est un programme que je faisais très régulièrement avant 2018, je reviens un peu sur mes bases. Je suis très content de retourner en Suisse, ça faisait un moment !"

jm/hpa/rbo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles