CycliSMe Paris-Nice : salades, tomate, oignon

Libération.fr

Filouterie, suspicions, coups bas… Après la «course au soleil», conclue dimanche par la victoire in extremis du Colombien Sergio Henao, force est de constater que tous les ingrédients sont déjà réunis pour passer une bonne saison de vélo.

Paris-Nice donne le ton : toujours frais et taillé comme un sushi. La course qui ouvre le calendrier cycliste de première division en France esquisse les nouveaux héros, les duels de la saison qui vient, les odyssées et les débâcles. Mais pas seulement. La plongée vers la Côte d’Azur sert de baromètre à la morale du vélo. Les coureurs y tentent des ruses, règlent les doses de petits produits pas toujours interdits mais qui blessent leur santé et l’éthique. Ou bien ils rappellent à grands cris leur condition d’homme, la violence du sport et la pression des règlements qui ne les protègent pas toujours. Cette année, le peloton a cherché ses limites sur la question du remorquage derrière voiture et des prises de médicaments. En 1991, il faisait grève pour refuser le port du casque. En 2003, le Kazakh Andrei Kivilev se tuait sur l’épreuve et le casque devenait obligatoire…

Chaque époque a ses frondes et ses fraudes, mais Paris-Nice décide souvent des lois du vélo. L’épreuve dessine aussi les têtes d’affiche. Alberto Contador ? Emoussé, à 34 ans. Romain Bardet ? Le deuxième du Tour de France l’an passé n’a pu disputer ses chances pour cause de disqualification, empêtré dans une affaire de remorquage… Thibaut Pinot ? Le troisième du Tour 2014 a préféré s’engager sur une épreuve concurrente en Italie, Tirreno-Adriatico. Quant à Julian Alaphilippe, l’autre Français lesté de toutes les attentes, il a ébloui Paris-Nice mercredi en remportant le contre-la-montre dans les vignes nues du Beaujolais, mais il a perdu son maillot jaune samedi au col de la Couillole. La victoire revient à Sergio Henao, un coéquipier de Christopher Froome au Team Sky. Caché en Afrique du Sud, le lauréat sortant du Tour de France se tient prudemment en retrait des (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Un nouveau patron pour le vélo français
Espagne: le Barça retombe sur terre après son exploit européen
Basket: Pau-Orthez ne se rapproche pas de Monaco
Hand: le PSG finit son groupe de C1 par une victoire record contre Kiel
Ligue 1: Lorient veut croire en sa «remontada»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages