Cyclisme - Mondiaux (H) - Julian Alaphilippe, après avoir conservé son titre de champion du monde : « J'avais la rage »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Champion du monde pour la deuxième année consécutive, Julian Alaphilippe s'est « vraiment fait violence » pour dynamiter le final et tenir ensuite en solitaire jusqu'à l'arrivée ce dimanche à Louvain. Julian Alaphilippe, champion du monde pour la deuxième fois, au micro de France Télévisions : « L'année dernière, c'était déjà un rêve qui s'était réalisé pour moi. Ça avait été difficile mais avec une grande émotion à la fin. Je savais cette fois ce que c'était qu'une année avec le maillot arc-en-ciel donc je suis arrivé avec beaucoup de relâchement. J'avais juste envie de bien faire, de travailler pour l'équipe et d'aller chercher le meilleur résultat possible.

Je savais que j'avais de bonnes jambes. Dans le final, j'étais avec (Florian) Sénéchal et (Valentin) Madouas. J'ai dit à Florian ''économise toi, je vais voir devant comment ça se passe''. J'ai fait du mouvement mais je ne pensais pas que je serais capable de tenir jusqu'au bout. Ce n'était pas prévu. Je suis content. (À ce moment-là, le sélectionneur Thomas Voeckler vient l'étreindre. Julian Alaphilippe lui lâche : « on n'a pas respecté ton plan ». Voeckler répond en hurlant de plaisir : « l'instinct ! ») « Les Belges étaient pour Wout Van Aert donc ils n'avaient pas des mots très sympas. Je les en remercie, ça m'a servi ! » Les derniers kilomètres, c'était horrible. Je me suis vraiment fait violence. Je pensais à mon petit. J'avais la rage, j'ai tout lâché. Les Belges étaient pour Wout Van Aert donc dans le dernier tour, ils me disaient d'aller moins vite. Ils n'avaient pas des mots très sympas. Je les en remercie, ça m'a servi ! » lire aussi Le classement final

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles