Cyclisme: le Colombien Egan Bernal se tourne vers le Tour d'Italie

·3 min de lecture

En 2021, le Colombien Egan Bernal aura comme priorité de briller sur le Tour d’Italie qui débutera le 8 mai à Turin. Le vainqueur du Tour de France 2019, qui a abandonné la Grande Boucle en septembre dernier, sera un des grands favoris de la course italienne.

En larmes sur les pentes du Grand Colombier, Egan Bernal ne supportait plus ses douleurs au dos qui allaient le contraindre à abandonner en septembre dernier son rêve de doublé sur le Tour de France. En octobre, des examens médicaux révélaient une scoliose à cause d'une jambe plus longue que l'autre. La raison de ses maux de dos violents.

Pourtant, l’année précédente, Egan Bernal, fils de cycliste, héritier de la riche histoire du cyclisme colombien, héros absolu, était sacré sur les Champs-Élysées à seulement 22 ans. Une victoire qui marquait à la fois le premier succès d'un coureur d'Amérique du Sud et celui du plus jeune coureur vainqueur du Tour depuis 100 ans. On le voyait déjà aligner des succès sur la Grande Boucle comme on enfile des perles. Sa victoire avait provoqué un vent de folie en Colombie, où le cyclisme fait partie des sports les plus populaires avec le football.

« Je me sens à nouveau cycliste »

À l'époque, l'équipe Ineos avait le sentiment d’avoir recruté le successeur de Christopher Froome, le « Kenyan Blanc » aux quatre victoires. Mais finalement, dans le cyclisme, rien n’est jamais écrit à l’avance. Au premier sacre de Jan Ullrich en 1997, on prédisait à l’Allemand un long règne sur les routes du Tour de France. Il n’en fut rien.

En 2021, Egan bernal, issu du VTT, né à 2 600 mètres d’altitude, tentera de gagner son deuxième grand Tour, cette fois en Italie. Il aura à ses côtés le Russe Pavel Sivakok, son compatriote Daniel Martinez, et le champion du monde du contre-la-montre, l'Italien Filippo Ganna, vainqueur de quatre étapes du Giro 2020.

Le prochain Tour d'Italie débutera le 8 mai par un contre-la-montre de 9 kilomètres dans les rues de Turin. En 2019, Egan Bernal aurait dû faire son premier grand Tour en Italie, mais une fracture à la clavicule avait bousculé ses plans.

Arrivé en Europe en provenance de Colombie fin janvier, Egan Bernal a pris le départ de l'Étoile de Bessèges en France qui a débuté mercredi 3 février. Sa première course depuis son abandon sur le Tour de France.

Dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport, Egan Bernal déclare : « Ça va beaucoup mieux. Je me sens bien, je suis super motivé. Ce qui compte, c'est d'avoir retrouvé des bonnes sensations pour rivaliser au plus haut niveau. Je me sens à nouveau cycliste. » Le grimpeur d’Ineos a aussi expliqué : « Sur le Tour, j'avais des douleurs toutes les cinq minutes, le dos en morceaux. Avec le numéro 1 dans le dos et tous ces problèmes physiques… C'était dur, très compliqué. Je ne voulais pas sombrer. »

Favori de la course italienne, Egan Bernal fera notamment face à Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) ou encore Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) pour la quête du Maillot rose.