Cybersécurité : des données volées à Thales publiées sur le darkweb

© DENIS CHARLET / AFP

Des données relatives à Thales , dont le groupe LockBit 3.0 avait revendiqué le vol, ont été mises en ligne jeudi sur le darkweb, a-t-on appris vendredi auprès du groupe de défense et de technologies, pour qui il n'y a "pas d'impact sur ses activités". "Le 10 novembre 2022, un groupe d'extorsion et de rançongiciel (LockBit 3.0) a diffusé sur sa plateforme des données relatives à Thales", affirme ce dernier dans une déclaration, confirmant une information de franceinfo .

>> LIRE AUSSIComment l’industrie en France innove pour développer les technologies de sécurité numérique, notamment dans les aéroports.

 

Il n'y a "pas d'intrusion" dans les systèmes d'information du groupe, a affirmé Thales, qui évoque "deux sources probables du vol d'informations".

Le "compte d'un partenaire sur un portail d'échange dédié"

La première a été identifiée : il s'agit du "compte d'un partenaire sur un portail d'échange dédié" mis en place avec Thales, selon le groupe, pour qui cela a conduit à la divulgation d'un volume "limité" d'informations. Les recherches pour identifier l'autre source du vol se poursuivent. "Thales travaille étroitement avec le partenaire concerné et met à disposition les ressources et le support technique nécessaires pour minimiser tout impact potentiel sur les clients et les parties prenantes concernés", ajoute l'entreprise.

Le groupe russophone LockBit 3.0 avait perturbé le fonctionnement du Centre hospitalier sud-francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes en lançant...


Lire la suite sur Europe1