Cyberharcèlement de Magali Berdah : Convoqué par la justice, Booba ne s’est pas présenté

Abaca

Rebondissement dans l’enquête sur le cyberharcèlement de Magali Berdah. Plusieurs personnes ont en effet été placées en garde à vue, ce mardi 29 novembre, rapportent nos confrères du Parisien. Huit harceleurs présumés, six hommes et deux femmes, sont dans le viseur de la justice. Ils sont soupçonnés d’avoir, notamment, proféré des menaces envers la femme d’affaires. Les suspects, âgés de 26 à 34 ans, n’ont pas tous été logés à la même enseigne. Cinq d’entre eux ont été convoqués à une audience ultérieure pour être jugés, notamment pour des faits de "cyberharcèlement aggravé".

À lire également

"Des encul**** de femmes saoules" : l'attaque brutale de Booba contre l'équipe de TPMP sur l'affaire Magali Berdah

Deux autres ont vu leur garde à vue être levée par les forces de l’ordre, tandis que le dernier a été tout simplement mis hors de cause. Les enquêteurs n’ont, en effet, pas recueilli suffisamment d’éléments pour caractériser une infraction. Le rappeur Booba, qui avait égal...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi