Cyberguerre : la Chine pourrait rattraper les États-Unis d'ici 2030

·1 min de lecture

Les États-Unis maintiennent leur statut de première cyberpuissance mondiale, loin devant le reste du monde. C’est le constat d’un rapport publié par l’institut international d'études stratégiques (IISS) qui a analysé les capacités technologiques de 15 pays dans les domaines de l’espionnage et de la sécurité informatique. Selon le laboratoire d’idées, l’oncle Sam aurait des années d’avance sur ses concurrents, grâce, notamment, au renfort des infrastructures de pays alliés comme le Royaume-Uni et l’Australie par exemple.

Si Washington reste pour l’instant la seule hyperpuissance dans le cyberespace, cela pourrait vite changer. L’IISS prévient que la Chine augmente très rapidement ses capacités industrielles et informatiques. Elle pourrait même faire jeu égal avec les États-Unis d’ici une dizaine d’années. Selon le rapport, Pékin prévoit de concevoir “l’internet de demain” qui se passera de tout apport technologique venant de l’Occident. Les chercheurs ajoutent que le numérique prend une place de plus en plus importante dans l’économie chinoise et représenterait aujourd’hui plus de 36% de son PIB. De plus, la République populaire mènerait constamment des opérations de piratage envers l’oncle Sam pour s’approprier des secrets industriels, ce qui contribue à sa progression.

>> À lire aussi - La Chine a construit un mystérieux sous-marin qui fonctionnerait au lithium

“Les espions chinois cherchent tout ce qui peut leur donner un avantage compétitif sur la scène internationale”, affirmait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

1429 : quand Jeanne d’Arc lançait la reconquête française face aux Anglais
En Australie, la curieuse recette de bière qui réduit les émissions de CO2
CPF, chômage partiel, fonds de solidarité… les nouvelles arnaques repérées par Tracfin
PSG, Monaco, OM… les pertes abyssales de nos clubs dévoilées
Covid-19 : les médecins traitants pourront avoir la liste de leurs patients non vaccinés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles