Cyberattaques : le Sénat préconise d’interdire le paiement par les assurances des rançongiciels

·2 min de lecture
Computer Hacker
Computer Hacker

« Les TPE et PME sont un peu « le trou dans la raquette », constate le sénateur PS, Rémi Cardon coauteur d’un rapport d’information sur la cybersécurité des entreprises, que la délégation aux entreprises de la Haute assemblée présentait ce matin.

En effet, à l’inverse des « d’opérateurs d’importance vitale » et des « opérateurs de services essentiels », les petites entreprises ne sont pas tenues d’appliquer des règles de sécurité fixées par l’ANSSI (agence nationale de la sécurité des systèmes d’information). Tant et si bien qu’elles deviennent la cible privilégiée des hackers. En 2020, 43 % des PME françaises ont constaté un incident de cybercriminalité en 2020 pour un préjudice allant de plusieurs milliers d’euros à plusieurs millions d’euros en fonction de la taille des entreprises.

Lors du premier confinement, les attaques par phishing ont augmenté de 667 %

« Au niveau mondial, la cybercriminalité pourrait coûter aux entreprises 6 000 milliards de dollars par an à partir de 2021, contre 3 000 milliards en 2015 », relève le rapport.

Le développement du télétravail, de la fibre, ou encore des cryptomonnaies « augmentent la surface d’exposition des entreprises », rappelle Rémi Cardon. Lors du premier confinement, entre le 1er et le 23 mars 2020, les attaques par phishing ont augmenté de 667 %.

La France dispose pourtant d’atouts en matière de cybersécurité, « quatrième nation la mieux armée en matière de cybersécurité derrière les États-Unis, Israël et la Grande-Bretagne ». Le secteur est en pleine croissance ( + 8,8 % entre 2018 et 2019), un marché qui représente 13 milliards de chiffre d’affaires avec 67 000 personnes employées dans le secteur.

Le point faible reste le stockage des données. « Il est difficile à la France de recouvrer sa souveraineté dans le cloud (...) Lire la suite sur Public Sénat

A quoi sert un conseil régional ?

Élections régionales en Pays de la Loire : la droite menacée par une concurrence multiple

Made in France : « Il faut trouver une solution au problème de la formation professionnelle dans ce pays », s’alarme Arnaud Montebourg

Une proposition de loi sénatoriale veut offrir un nom de famille aux enfants nés sans vie

Réouverture des frontières : « Nous préparons la saison touristique avec prudence et différenciation », assure Clément Beaune