Cyberattaques : des mafias du net veulent faire un maximum de profit

Hôpitaux, mairies, entreprises : en un an, le nombre de cyberattaques a quadruplé en France. Le président veut faire de la cybersécurité une priorité. C’est pourquoi Emmanuel Macron a rencontré par visioconférence, jeudi 18 février, les responsables des hôpitaux de Dax (Landes) et Villefranche-sur-Saône (Rhône), récemment pris pour cibles. Des mafias du net revendiquent très souvent leurs attaques sous des noms énigmatiques, comme Conti ou Ryuk. Des mafias très organisées Leur technique est de crypter les données d’une entreprise puis d’exiger une rançon. Ces organisations sont souvent basées en Europe de l’Est mais agissent dans le monde entier. "On est vraiment aujourd’hui face à des PME du cybercrime qui sont très organisées avec un découpage des tâches, une rationalisation de leur fonctionnement dans un objectif : faire un maximum de profits sur le dos de nos organisations privées comme publiques", explique Gérome Billois, spécialiste de la cybersécurité pour le cabinet Wavestone.