Cyberattaque contre un hôpital : «la santé des Français ne sera pas prise en otage», assure Braun

© JOËL SAGET / AFP

"La santé des Français ne sera pas prise en otage", a assuré vendredi le ministre de la Santé, François Braun, à l'hôpital de Corbeil-Essonnes, victime d'une cyber-attaque , annonçant le déblocage de 20 millions d'euros supplémentaires pour la protection des établissements de santé. "C'est une attaque particulièrement indigne parce qu'elle touche les plus fragiles", a déclaré le ministre, en remerciant la "mobilisation exemplaire" du personnel de cet hôpital de banlieue parisienne.

Une enveloppe de 25 millions allouée par l'État

Le Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes, au sud-est de Paris, a été victime d'une attaque informatique dans la nuit de samedi à dimanche. Une demande de rançon de 10 millions de dollars a été exigée par le ou les hackers. "La santé des Français ne sera pas prise en otage par ces criminels", a réagi le ministre de la Santé. "Les attaques contre les hôpitaux sont malheureusement beaucoup trop fréquentes", a-t-il déploré.

Pour lutter contre ce phénomène en expansion, l'État avait annoncé consacrer à la cybersécurité des établissements de santé une enveloppe de 25 millions d'euros pour 2021 et 2022. "Nous renforçons ce plan de 20 millions, qui vont servir à renforcer la lutte contre ces cyberattaques", a annoncé François Braun.

13 enfants sur 500 patients ont dû être transférés vers d'autres structures suite à l'attaque

Ces 20 millions seront tirés des moyens débloqués à l'occasion du Ségur du numérique en santé (annoncé en juillet 2...


Lire la suite sur Europe1