CV bidonné, fausse carte, diplôme inventé : les petits mensonges d'Alessandra Sublet

·1 min de lecture

Mythomane, Alessandra Sublet ? "Complètement", assume-t-elle. "Mais ça a marché ! Piper un CV, ça ne fait pas de mal aux autres", a-t-elle considéré mercredi, au micro d'Anne Roumanoff, sur Europe 1. L'animatrice a raconté, comme elle le fait dans son nouveau livre J'emmerde Cendrillon, comment elle avait trafiqué son CV afin d'obtenir un poste dans les médias, menti sur ses diplômes pour partir à la mer en tant que monitrice de voile et même utilisé une fausse carte de sécurité sociale aux Etats-Unis, ce qui lui a valu de se faire expulser du pays à 22 ans.

 

A LIRE AUSSI - Pourquoi Alessandra Sublet "emmerde cette connasse de Cendrillon" dans son nouveau livre

"A un moment donné, dans la vie, on a le choix entre pleins de chemins différents", a estimé l'animatrice. Mais pour se permettre justement d'avoir le choix, Alessandra Sublet, non-diplômée après son bac, a décidé d'embellir un peu la réalité à ses débuts.

"Sans cette école que je n'ai jamais faite, il ne m'aurait jamais reçu"

"Piper un CV, c'est un mensonge qui ne fait pas de mal aux autres, c'est juste avoir accès" à plus de postes, a-t-elle estimé. "Une maman, il n'y a pas très longtemps, m'a dit : 'Mais attendez, moi, ma fille, je ne lui laisserai pas faire ça !' Mais si votre fille choisit un secteur d'études, qu'un poste lui plaît mais que ce n'est pas du tout le secteur d'études qu'elle a choisi, vous lui dites quoi ? 'Ne te présente pas parce que c'est pas les études que tu as faites ? Ben non, triche un ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles