Curés en t-shirt et club de débat : Hondelatte raconte les origines de sa vocation

·1 min de lecture

Son ton et son timbre de voix sont reconnaissables entre mille. Conteur hors pair et expert ès faits divers chez Europe 1, Christophe Hondelatte affine depuis plusieurs décennies son art de raconter des histoires. "Le déclencheur de tout ça a été les nombreux reportages de terrain que j'ai fait dans ma jeunesse. En rentrant, j'adorais raconter à mes amis mes moments forts, mes aventures étonnantes", sourit-il samedi au micro d'Isabelle Morizet. 

"Je me suis découvert une passion pour le débat à l'aumônerie"

Un autre jalon de sa carrière de journaliste avait déjà été posé quelques années auparavant, quand il était encore adolescent. Originaire du pays basque, Christophe Hondelatte fréquente alors la paroisse de son petit village des environs de Bayonne. "Je me suis découvert une passion pour le débat à l'aumônerie. C'était dans les années 1970, l'air de Vatican II [le concile de 1962 qui a renouvelé et rajeuni l'Eglise catholique] soufflait encore", relate l'animateur. Il soupire : "Ce type d'aumônerie n'existe plus aujourd'hui."

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

Il se souvient de curés "en jean et en t-shirt" qui "parlaient comme les jeunes" et les stimulaient beaucoup. "On organisait des débats de société sur l'amour, la vie, l'argent. On les animait nous-même à partir de la classe de quatrième." Grâce à ces discussions animées, il apprend dès son adolescence à s'exprimer en p...


Lire la suite sur Europe1