Culture : "Il est temps de se rassembler et de relever la tête !"

·1 min de lecture

Jean-Philippe Daguerre, 52 ans, comédien, auteur multirécompensé (quatre Molière pour "Adieu Monsieur Haffmann" en 2018), metteur en scène et directeur du Grenier de Babouchka (plus grosse compagnie théâtrale privée en France) et qui triomphait avec sa nouvelle pièce "Le petit coiffeur" à la rentrée dernière, s'alarme de la mise sur le banc de touche du spectacle vivant. A ses yeux, il sera bien difficile de rattraper tout ce temps de culture perdu surtout si la mise en sommeil perdure.

Je me permets une nouvelle fois d'élever la voix à un moment qui me semble essentiel pour l'avenir non seulement de nos professions au sein du spectacle vivant mais aussi et surtout en ce qui concerne le futur proche de cette société inculte vers laquelle nous nous précipitons doucement en baissant la tête et les bras. Le Virus est bien là, c' est un fait que je ne renie pas mais il a bon dos pour permettre à nos gouvernants de nous mettre sur la touche.Jusqu'au 27 novembre , nous avions pleurniché doucement face aux mesures sanitaires concernant notre secteur. Il faut reconnaître que les variantes de ce nouveau Covid nous obligeaient à montrer de la prudence dans nos convictions et dans nos actes. La déclaration du 10 décembre de notre premier ministre a scellé un manque total de considération pour le monde culturel. Interdire à nos salles de rouvrir et permettre à des centres commerciaux, grands magasins et autres lieux de cultes de le faire dans un non-respect total des règles...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

PCF : histoire d'une culture française

"Être de 'culture musulmane' n'empêche pas de commettre des erreurs de jugement sur l'islam"

"Ces approximations sur l'immigration sur France Culture"

Et si Emmanuel Macron avait sauvé la culture en France et Europe ?

De Wejdene à Christopher Nolan, ces imposteurs dans la culture