Culture : Stevie Wonder, le génie de la soul

Une rythmique souple à l'énergie contagieuse. Stevie Wonder a 60 ans de carrière et presque autant à soutenir son prochain, comme lors du récent concert dédié aux soignants. C'est un musicien précoce et une machine à tubes doublée d'un artiste engagé. Musicalement, Stevie Wonder est un diamant. Un gamin pauvre et aveugle mais qui a compris très tôt la magie des instruments, en écoutant beaucoup la radio. Précoce et autodidacte A 11 ans, premier contrat chez la Motown, il y gagne son surnom Wonder, merveille en anglais. Sous sa voix et son harmonica, For Once in my life, une chanson dont il n'est pas l'auteur, étincèle. "Il a une patte particulière sur tous les instruments, en particulier l'harmonica mais aussi les claviers et les percussions. Il a une palette particulière liée au fait qu'il soit très largement autodidacte", explique Frédéric Adrian, auteur d'une biographie sur l'artiste. Un autodidacte doté d'une frénésie créative.