La culture, un secteur qui a beaucoup souffert en Europe et "qu'il ne faudrait pas négliger", selon un rapport

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Aider la culture, un "poids lourd de l'économie" européenne, est un des vecteurs d'une reprise globale, selon une étude du secteur publiée mardi 26 janvier : le temps presse, elle a perdu 31% de son chiffre d'affaires en raison de la crise sanitaire.

Les chiffres présentés par EY, réseau international d'audit, battent en brèche certaines idées reçues autour d'une activité parfois dite non-essentielle. "L'économie culturelle est un puissant levier d'exportation et de rayonnement pour l'Union Européenne, les exportations de biens culturels représentant plus de 28,1 milliards d'euros en 2017", peut-on lire.

"Les industries culturelles et créatives (ICC) sont à prendre en compte dans une stratégie économique de relance globale. Réinvestir dans les industries culturelles est une partie de la solution", expose à l'AFP Jean-Noël Tronc, directeur général en France de la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) et président du Gesac (Groupement européen des sociétés d'auteurs et compositeurs), commanditaire du rapport d'EY.

La culture a perdu 31% de son chiffre d'affaires

"Il faut ancrer la culture dans l'économie", renchérit pour l'AFP Marc Lhermitte, d'EY, auteur de cette étude qui établit que les ICC comptaient avant la pandémie "parmi les poids lourds de l'économie de l'Union Européenne".

Avec des revenus "estimés à 643 milliards d'euros et une valeur ajoutée (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi