Culture : Maurice Genevoix entre au Panthéon

Mobilisé à 24 ans et blessé par balles en avril 1915, Maurice Genevoix garde un souvenir amer de la Première Guerre mondiale. S’il a échappé à la mort, il n’a pas échappé au devoir de mémoire et a livré son témoignage sur la Grande Guerre dans Ceux de 14. "Il est celui, qui dans un livre, a enfermé la réalité aussi incommunicable soit-elle, de ce conflit", explique son petit-fils, Julien Genevoix. Au coeur des événements Sous sa plume, les détails sont crus, le vocabulaire chirurgical, allant droit au coeur. "Quand on lit Maurice Genevoix, on vit l’instant présent. […] On a l’impression qu’il écrit dans le moment", commente l’historienne Aurélie Luneau. Des passages de Ceux de 14, peut-être trop fidèles à la réalité, seront même censurés. En entrant au Panthéon mercredi 11 novembre, Maurice Genevoix emportera avec lui la voix de tous les Poilus.