Culture : le marché de l’art résiste à la crise du Covid

Des œuvres d’art et du public : à première vue, on se croirait dans un musée. “C’est comme dans un musée, je veux dire que les espaces sont somptueux et la présentation respire”, raconte un homme venu admirer les œuvres de la galerie d’art Templon, à Paris. “C’est une consolation parce que franchement moi ça me manque de ne pas pouvoir entrer dans un musée”, explique un autre. Des chiffres stables par rapport à 2019 350 mètres carrés d'exposition et des artistes reconnus : la galerie d’art parisienne n’a pas trop souffert de la crise sanitaire, contre toute attente. “On avait très peur que le marché de l'art subisse une très forte baisse. C’était le cas dans certaines maisons de vente aux enchères, dans certaines petites galeries”, explique Anne-Claudie Coric, directrice de la galerie d’art Templon. Dans sa galerie, les chiffres sont stables par rapport à l’année 2019.