Publicité

Sans culture linguistique, pas de culture scientifique

Même un sémiologue aussi averti que Roland Barthes écrivait : « Pour la science, le langage n'est qu'un instrument, que l'on a intérêt à rendre aussi transparent, aussi neutre que possible, assujetti à la matière scientifique (opérations, hypothèses, résultats) qui, dit-on, existe en dehors de lui et le précède : il y a d'un côté et d'abord les contenus du message scientifique, qui sont tout, d'un autre côté et ensuite la forme verbale chargée d'exprimer ces contenus, qui n'est rien. Et le physicien que je suis se souvient avec un mélange d'hilarité et de consternation d'une scène d'un film de Hitchcock (pas l'un de ses meilleurs !