Culture : "Les enfants sont rois", une dystopie signée Delphine de Vigan

Delphine de Vigan publie aux éditions Gallimard Les Enfants sont rois. L'autrice dénonce les méfaits des réseaux sociaux à travers le regard de deux adolescentes devenues femmes, Mélanie et Clara. À l'âge adulte, Clara est devenue policière et Mélanie, qui avait rêvé de célébrité, a créé une chaîne suivie par des millions de followers, dont les deux stars sont ses enfants. Les deux femmes vont se rencontrer le jour où la fille de Mélanie disparaît lors d'une partie de cache-cache. "C'est un livre passionnant pour qui n'a jamais entendu parler de ces enfants influenceurs dont les parents s'estiment être les propriétaires et qu'ils exploitent complètement. Clara c'est un peu nous, découvrant, les yeux ronds, les dangers de ce monde (...) c'est un ouvrage très bien construit, très bien écrit, je ne peux que le recommander", rapporte Anne-Marie Revol sur le plateau du 23h. "Un roman tendu, efficace, parfois très drôle" Nicolas Lebel signe Le Gibier aux éditions Broché, dans lequel le commissaire Starski et la lieutenante Chen sont détournés vers une prise d'otages dans un logement Airbnb. Ils finissent par entrer dans l'appartement où deux corps sont au sol. Ils entreprennent une course-folle à travers Paris qui s'apparente à une course au gibier. "C'est un roman qui est tendu, efficace, parfois très drôle et qui nous mène littéralement par le bout du nez", explique Anne-Marie Revol.Le ministère de la République chez Dupuis est une bande-dessinée de Mathieu Sapin et Joann Sfar, le premier tome d'une série. Tous deux vont révéler un secret du pouvoir où les présidents doivent endosser des costumes de super-héros. "Une comédie politique sur l'ivresse du pouvoir", explique la journaliste.