Culture : Capucine, 22 ans, une jeune ventriloque prometteuse

Capucine, 22 ans, fait partie de la nouvelle génération des ventriloques. Elle s’apprêtait à monter sur scène, quand le Covid-19 a tout arrêté. Alors, avec sa marionnette Eliot, elle s’est tournée vers internet, en surfant sur l’actualité. "Eliott, c’est mon ami imaginaire qui se désole de voir que je mets beaucoup de temps à grandir", confie la ventriloque et comédienne. "Du coup, je la brutalise un peu, mais c’est pour son bien !", rétorque aussitôt Eliott. Succès auprès des personnes en situation de handicap Au début des années 70, la star est un pingouin dissipé, Nestor, puis vient Tatayet, le mélancolique. Ce fut ensuite le succès de Jean-Marc, le singe insolent. Claude Monlouis cultive cet art depuis le milieu des années 70. Au fil de ses spectacles, il privilégie toujours la singularité de ses marionnettes. "Il faut la technique, mais ce qui est important c’est d’avoir un personnage, que ce personnage ait un caractère et qu’il soit vivant", explique l’artiste. Avec Eliott, Capucine se destine à la scène, mais espère également se produire également avec des personnes autistes, auprès desquelles sa marionnette a eu beaucoup de succès.