Culture africaine: les rendez-vous en juin 2022

À Kinshasa, Daoulas, Paris, Marseille, Tunis, Annecy, Rabat, Hambourg, Kigali, Saint-Étienne ou Lagos, en salle ou en plein air, voici 17 rendez-vous de la culture africaine à ne pas manquer en ce mois de juin. N’hésitez pas à nous envoyer vos prochains événements culturels « incontournables » à l’adresse rfipageculture@yahoo.fr.

Du 2 au 25 juin, le peintre togolais Pierre Segoh expose pour la première fois ses vastes toiles de mondes imaginaires en France. Ses œuvres sont peuplées de têtes zoomorphes, de géants à tête de chien, de crânes à la gueule béante, de voitures et avions… Né au Togo en 1980, l’artiste vit et travaille aujourd’hui à Lomé. Cette première exposition personnelle en Europe a lieu dans l’espace de la galerie 31 Project à Paris.

Un ensemble rare et historique de dessins peu ou jamais montrés de Frédéric Bruly Bouabré est présenté à partir du 2 juin par la galerie parisienne Magnin-A sous le titre On ne compte pas les étoiles. Réalisées par l’artiste ivoirien entre 1983 et le début des années 2000, ces œuvres font un clin d’œil à l’exposition personnelle actuellement dédiée par le MoMA de New York à l’inventeur de l’écriture bété, une écriture créée pour sauver de l’oubli la culture du peuple bété.

À partir du 2 juin, la 193Gallery à Paris propose DicoKam, une « découverte du lexique artistique de la scène camerounais ». Une sélection de huit jeunes artistes du Cameroun : Marcel Tchopwe, Marcel Tchopwe, Aurélie Djiena, Alida Ymelé, Sesse Elangwe Ngeseli, Arnold Fokam, Beya Gille Gacha, Grâce Dorothée Tong.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles