« Quel culot ! » : les voeux de Patrick Balkany pour la nouvelle année divisent les internautes

·1 min de lecture

Cette année 2020 aura été particulièrement mouvementée pour beaucoup de monde, et plus particulièrement pour les époux Balkany. Entre les soucis de santé de l’ancien maire de Levallois-Perret, qui a été un temps incarcéré pour fraude fiscale, et les coups de gueule de son épouse sur les réseaux sociaux, le quotidien des Balkany a pris des allures d’un feuilleton aux multiples rebondissements. Il faut dire que sur les réseaux sociaux, le couple n’hésite jamais à s’afficher. Peut-être un peu trop. Toujours très entourés, Isabelle et Patrick Balkany ne semblent pas vraiment concernés par les mesures sanitaires liées à la crise du coronavirus. C’est en tout cas ce que laissent penser les nombreuses photos qu’ils ont postées ces derniers mois, provoquant la colère des internautes.

Qu’à cela ne tienne, Isabelle et Patrick Balkany aiment beaucoup trop partager des bouts de leur quotidien sur les réseaux sociaux pour s'arrêter à la première critique. Et tant pis si cela implique un raz-de-marée de commentaires acerbes. Alors, vendredi 1er janvier, c’est tout naturellement que Patrick Balkany a posté une vidéo sur son compte Instagram. La silhouette amincie, l’ancien maire de Levallois-Perret a ainsi formulé ses voeux pour la nouvelle année.

Une initiative somme toute honorable, qui a été applaudie par de nombreux internautes dans la barre des commentaires. En revanche, beaucoup d’autres ont fustigé cette vidéo. « Rends l’oseille Patrick !!! », « Je pense à tous les gens qui paient leurs (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Loïc (Koh-Lanta) en couple ? Cette ancienne candidate de Miss France dont il est très proche
PHOTO Nabilla prend une décision radicale... pour 2022
PHOTO Nicolas Bedos hilare face à la faible vaccination en France
Patrick Bruel : pourquoi il a voulu apprendre le russe... quand il avait 7 ans
PHOTO Emmanuel Macron photographié avec un mystérieux objet dans la main, les internautes s'interrogent