Comment cuisiner le reblochon ?

·1 min de lecture

On part à la découverte ou redécouverte de notre terroir tous les jours avec Marion Sauveur. Aujourd’hui, direction les Alpes ! Au menu : le reblochon.

Un fromage bien crémeux avec sa jolie croûte jaune-rosée, au lait cru entier de vache. On est dans la gourmandise.

Le reblochon est fabriqué depuis le XIIIe siècle dans la vallée de Thônes. Il est né de l’astuce des paysans de l’époque, qui ne réalisaient pas une traite complète devant leurs propriétaires terriens pour diminuer le coût de la location, qui était basée sur la quantité de lait produite. Et lorsque le propriétaire était reparti, les paysans “reblochaient”, c’est le terme utilisé pour traire à nouveau, après la première traite. Et avec ce lait, ils fabriquaient un fromage : le Reblochon. Et depuis la fin du XIXème siècle, sa production s’est développée également dans des coopératives.

On le déguste après au moins 15 jours d’affinage.

Il existe deux types de reblochon. Le laitier qui est fabriqué en fruitière à partir du lait de de plusieurs fermes et qui porte une plaque en caséine rouge. Le fermier qui est fabriqué à la ferme, avec le lait d'un seul troupeau et que vous repérez avec une plaque de caséine verte. Le reblochon est distingué par une appellation d’origine protégée.

Pour le choisir, il faut que sa croûte soit de couleur jaune-rosée, veloutée blanche. La pâte doit être souple, onctueuse et brillante et il faut qu’il soit bombé.

Comment le préparer ?

Le reblochon incarne la gourmandise et Marion Sauveur souha...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles