Cuisine communautaire : Leclerc revient sur le « dérapage » de Darmanin

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Pour Michel-Édouard Leclerc, Gérald Darmanin a commis un dérapage sur le communautarisme alimentaire.

Sur BFM TV, Michel-Édouard Leclerc a estimé que le ministre a « dérapé » quand il s'est dit « choqué » par les rayons communautaires dans les supermarchés.

Michel-Édouard Leclerc raille sèchement Gérald Darmanin. Le président-directeur général du groupe E.Leclerc a estimé samedi 19 décembre sur BFM TV que le ministre de l'Intérieur avait « dérapé » sur la question de l'alimentation communautaire, en octobre dernier lors d'une grande interview donnée à la même chaîne d'information. Le patron de Beauvau s'était en effet dit « choqué » de voir des rayons de « cuisine communautaire » de type halal ou casher dans les hypermarchés. « Pourquoi je dois faire un rayon différent ? J'ai donc le rayon pour les musulmans, le rayon casher puis tous les autres. [?] C'est comme ça que ça commence le communautarisme », avait-il ainsi regretté.

Selon Michel-Édouard Leclerc, interviewé par Ruth Elkrief sur BFM TV, Gérald Darmanin aurait dit cela consciemment « pour récolter l'aile droite » et « aller chercher un électorat ». « Ce sont des propos de politique politicienne », a-t-il encore ajouté.

Michel-Édouard Leclerc pour le communautarisme alimentaire

De son côté, Michel-Édouard Leclerc a confié à Ruth Elkrief apprécier la cuisine communautaire au sens où cela fait partie, selon lui, de la diversité culturelle. Il esquive toutefois la dimension religieuse de la cuisine halal ou casher.

Lire aussi Gérald Darmanin, arrête-moi si tu peux?

« Le communautarisme alimentaire, qui se retrouve derrière du produit casher, derrière du produit breton? Moi, celui-là, il me plaît bien. Je ne parle pas simplement comme commerçant. Mais justement, la configuration d'une différence, ça s'appelle le choix », a-t-il déclaré [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :