Cuisine. À Noël, festoyer comme un chauffeur routier

·1 min de lecture

Comment profiter d’un bon repas de fête quand on vit dans son camion ? C’est la question qu’a posée le New York Times à des conducteurs de poids lourds long courrier, mis particulièrement sous pression par la pandémie et la traditionnelle flambée d’activité de fin d’année.

Dina McKinney connaît déjà le menu de son repas de Noël : du brie dans une pâte feuilletée, puis une cuisse de dinde rôtie accompagnée de choux de Bruxelles sautés au lard et d’un soufflé à la patate douce. Un repas que la quinquagénaire dégustera seule, dans son camion. “Sa cuisine, casée derrière les sièges de sa cabine, fait deux mètres de long : son four combiné (à convection, micro-ondes et friteuse à air chaud) n’est qu’à une longueur de bras de son volant”, décrit le New York Times.

“Mme McKinney vit à temps plein dans son camion, avec lequel elle transporte principalement des meubles de cuisine : ‘Je veux me sentir humaine, explique-t-elle. Je ne veux pas me sentir privée des plaisirs simples de la vie’.

Les 3 millions de chauffeurs de poids lourds américains n’ont pas une installation aussi sophistiquée, mais ceux interrogés par le journal racontent comment ils parviennent à cuisiner dans leur camion, “par nécessité, ou pour manger plus sainement, ou les deux à la fois”.

À lire aussi: Vu de Pologne. “Tout d’un coup, les routiers sont devenus des sauveurs”

Pour beaucoup d’entre eux, la période des fêtes est souvent très chargée. La pression a été accentuée cette année par le manque de chauffeurs routiers dans tout le pays et des problèmes d’approvisionnement qui mettent à rude épreuve la patience des transporteurs et des consommateurs. Beaucoup de restaurants routiers où les chauffeurs avaient l’habitude de s’arrêter pour manger, se ravitailler et se reposer ont fermé à cause de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles