Élections européennes : cuisant revers pour la coalition du chancelier allemand Olaf Scholz

La coalition gouvernementale du chancelier allemand a essuyé une cinglante défaite aux élections européennes dimanche, ses trois partis arrivant chacun derrière l'opposition conservatrice, mais aussi l'extrême droite, selon des résultats préliminaires.

Les sociaux-démocrates du chef de gouvernement Olaf Scholz ont obtenu 14 % des suffrages dimanche 9 juin aux élections européennes, leur pire score pour ce scrutin, contre 15,8 % en 2019.

Ils arrivent derrière le parti d'extrême droite AfD – en deuxième position avec environ 16 % des suffrages – et les conservateurs (CDU et CSU), grands vainqueurs avec 30 %.

Les deux autres partis de la coalition, les Verts et les libéraux (FDP), ont respectivement obtenu 12 % pour le premier et seulement 5 % pour le second.

Ces résultats sont un "désastre pour les partis de la coalition au pouvoir", a assené le président de la CDU, Friedrich Merz. Et c'est une "sévère défaite tout particulièrement pour le chancelier", a-t-il ajouté, appelant à un "changement de politique".

Alors qu'Olaf Scholz souffre d'un manque de charisme, le mécontentement des électeurs est palpable sur toute une série de questions : immigration, politique économique et environnementale.

Le secrétaire général de la CDU, Carsten Linnemann, a exhorté Olaf Scholz à poser la question de confiance au Parlement en raison des pertes subies par son parti.

Estimant que la coalition n'aura probablement pas la force de changer de cap, le tabloid Bild ne voit qu'une solution pour sortir de l'ornière : "Des élections anticipées".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Européennes : victoire écrasante du Rassemblement national, Macron dissout l'Assemblée nationale
Visite de Macron en Allemagne : Paris-Berlin, l'entente obligée ?
Régionales en Allemagne : revers pour la coalition de Scholz et poussée de l'extrême droite