Cuba : le projet de manifestation de la dissidence déjoué par la police

·1 min de lecture
Le ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a moqué une « opération ratée » des États-Unis pour déstabiliser Cuba via cette manifestation pour la libération des prisonniers politiques (photo d'illustration).
Le ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a moqué une « opération ratée » des États-Unis pour déstabiliser Cuba via cette manifestation pour la libération des prisonniers politiques (photo d'illustration).

La dissidence cubaine a été empêchée de manifester lundi 15 novembre. Les autorités ont ainsi raillé une « opération ratée » des États-Unis, lesquels ont dénoncé une man?uvre pour « faire taire » les protestataires. Sur les réseaux sociaux, quelques Cubains ont posté des photos d?eux, vêtus de blanc comme le disait la consigne, mais la grande manifestation prévue n?a pas eu lieu, avec de nombreux agents de police en uniforme et en civil dans les rues de La Havane.

Le ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a moqué une « opération ratée » des États-Unis pour déstabiliser Cuba via cette manifestation pour la libération des prisonniers politiques. « Apparemment certains de mes collègues à Washington se sont habillés pour rien, pour leur fête qui n?a pas eu lieu », a-t-il raillé dans une vidéo diffusée via Facebook.

Une « campagne médiatique contre Cuba »

La Maison-Blanche a réagi en dénonçant les man?uvres du gouvernement cubain pour « faire taire » les manifestants pacifiques, notamment à coups d?arrestations d?opposants qui devaient se réunir à La Havane et dans six provinces. « En amont de manifestations pacifiques prévues aujourd?hui, le gouvernement cubain a eu recours à des peines de prison ferme, des arrestations sporadiques, et des techniques d?intimidation [?] dans sa tentative de faire taire la voix du peuple cubain », a déploré le conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale Jake Sullivan.

« Les États-Unis s?engagent à soutenir [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles