Cuba et les Etats-Unis reprennent leurs discussions sur le dossier migratoire

Les garde-frontières cubains et américains se sont réunis pendant deux jours à La Havane pour stimuler la coopération en matière de lutte contre les trafics et l'émigration clandestine.

C'est le ministère cubain de l'Intérieur qui a annoncé cette réunion des services de garde-frontières des deux pays, jeudi et vendredi. Une rencontre « technique » consacrée à l'immigration clandestine, au sauvetage en mer, aux trafics de personnes et de drogue

La réunion s'est déroulée dans un climat « respectueux et professionnel » selon le Minint, le ministère cubain de l'Intérieur.

Cuba est confrontée à une vague d'émigration : plus de 177.000 personnes sont entrées aux États-Unis par la frontière mexicaine entre octobre 2021 et juillet 2022, selon les autorités nord-américaines. Et l'exode maritime connaît de nouveau une forte expansion : 5.421 balseros, ces migrants qui embarquent sur des bateaux de fortune, qui ont été ramenés sur l'île pendant la même période, selon les garde-côtes cubains, la plupart pendant les mois d'été.

C'est le chiffre le plus important depuis la grave crise migratoire de 1994 quand 35 000 personnes avaient émigré. Les candidats au départ embarquent notamment de cette petite plage à quelque 30 kms de La Havane que les Cubains ont ironiquement appelée « Le Terminal 3 ». La grave crise économique que connaît l'île et les pénuries qui se multiplient expliquent notamment cette vague de départs.

À lire aussi : à Cuba, le gouvernement va commencer à vendre des dollars pour créer un marché des changes officiel

(avec agences)


Lire la suite sur RFI