Cuba: le bilan passe à 45 victimes, deuil national décrété sur place

Un pompier près des ruines de l'hôtel Saratoga à La Havane (Cuba) le 12 mai 2022 - YAMIL LAGE / AFP
Un pompier près des ruines de l'hôtel Saratoga à La Havane (Cuba) le 12 mai 2022 - YAMIL LAGE / AFP

Les autorités cubaines ont décrété un deuil national après la découverte jeudi du corps de la dernière victime portée disparue dans les décombres d'un hôtel de la Havane soufflé par une explosion accidentelle, qui porte le bilan à 45 morts.

"Face au malheureux accident survenu à l'hôtel Saratoga le 6 mai dernier, dans lequel ont péri 44 compatriotes et une ressortissante espagnole, et après la conclusion des opérations de sauvetage, le président de la République de Cuba (Miguel Diaz-Canel) a décrété un deuil national", selon un communiqué lu à la télévision.

Le deuil national, d'une durée de 42 heures, débutera vendredi à l'aube et s'achèvera samedi à minuit. Les drapeaux seront mis en berne, est-il précisé.

Un hôtel réputé des célébrités

Peu avant, le colonel Luis Carlos Guzman, chef des pompiers, avait annoncé à la presse la découverte du corps de la dernière personne manquante dans les décombres de l'hôtel, dont plusieurs étages ont été détruits par une explosion au moment où un camion-citerne le ravitaillait en gaz.

Le bilan de l'accident s'établit à 45 morts, dont quatre enfants, une femme enceinte et une touriste espagnole de 29 ans. Selon le ministère de la Santé, l'explosion accidentelle a également fait 54 blessés, dont 16 restaient hospitalisés jeudi, parmi lesquels quatre mineurs. Deux d'entre eux étaient toujours dans un état critique.

876450610001_6305714607112

Le Saratoga, connu pour avoir accueilli plusieurs célébrités ces dernières années, dont Mick Jagger, Beyoncé et Madonna, était fermé depuis deux ans en raison de la pandémie et se préparait à rouvrir au public le 10 mai, après des travaux. Construit en 1880 pour abriter des magasins, le bâtiment a été transformé en hôtel en 1933 et est devenu un établissement de luxe en 2005.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles