Cuba: des "anomalies" cérébrales détectées chez les victimes des "attaques acoustiques"

1 / 2

Cuba: des "anomalies" cérébrales détectées chez les victimes des "attaques acoustiques"

Selon des conclusions médicales que s'est procurée l'agence AP, les employés de l'ambassade américaine à La Havane s'étant dits victimes d'"attaques acoustiques" auraient subi des dommages cérébraux. 

Le mystère des "attaques acoustiques" se poursuit. Des médecins ayant traité des employés de l'ambassade américaine à La Havane victimes des fameuses "attaques acoustiques" signalées par une vingtaine de diplomates américains fin 2016, ont détecté des maux d'un genre particulier sur leurs patients.

Une modification sur la substance blanche

Alors que ceux-ci ont notamment souffert de migraines, de nausées, mais aussi de lésions cérébrales traumatiques, ou encore de perte d'audition, des "anomalies" auraient également été détectées sur leurs cerveaux, selon des conclusions de médecins les ayant examiné, rapporte Associated Press (AP).

Des modifications cérébrales "perceptibles" auraient ainsi été trouvées, ce qui accroît les soupçons des spécialistes concernant la portée des "attaques" et leur implication dans les problèmes de santé rencontrés par les diplomates et leurs familles.

Dans le détail, les tests médicaux ont révélé que certains des employés de l'ambassade américaine ont développé des changements dans la substance blanche de leur cerveau, une partie servant à relier les aires de la substance grise, qui contient les neurones. 

Prudence sur la vraie nature des "attaques"

Si les enquêteurs, après les premiers résultats de leurs investigations, avaient conclu qu'il s'agissait de ce qui avait été qualifié d'"attaques acoustiques", les autorités américaines...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages