Le CSA inflige à CNews 200.000 euros d'amende pour les propos de Zemmour sur les migrants mineurs

·1 min de lecture

La chaîne CNews vient d'écoper d'une amende de 200.000 euros infligée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour "incitation à la haine" et "à la violence" après des propos tenus en septembre par son polémiste vedette Eric Zemmour sur les migrants mineurs isolés. Cette sanction financière est une première à l'encontre d'une chaîne d'information, a précisé le CSA à l'AFP. Le 29 septembre, lors d'un débat de l'émission Face à l'info consacré à la question des mineurs isolés après l'attentat devant les ex-locaux de Charlie Hebdo, Eric Zemmour avait déclaré : "Ils n'ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c'est tout ce qu'ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu'ils viennent."

Une sortie qui avait suscité un tollé et l'ouverture d'une enquête du parquet de Paris pour "provocation à la haine raciale" et "injures publiques à caractère raciste", peu après une condamnation du polémiste pour les mêmes motifs. "Quand bien même ces propos ont été tenus dans le cadre d'un débat en lui-même légitime (…), ils ont été de nature à inciter à la haine envers les mineurs étrangers isolés, et ont véhiculé de nombreux stéréotypes particulièrement infamants à leur égard, de nature à encourager des comportements discriminatoires", justifie le CSA dans un communiqué.

Pas une première pour le groupe Canal+

"Par ailleurs, le Conseil a estimé que la maîtrise de l'antenne n'avait pas été assurée, d'autant plus que l'émission a été diffusée en di...


Lire la suite sur Europe1