Les cryptomonnaies en plein chaos : Binance renonce à racheter FTX

photo ERIKA P. RODRIGUEZ/THE NEW YORK TIMES

Une “surprenante volte-face” accélère la crise des cryptomonnaies. Binance, plus grande Bourse en ligne de cryptoactifs du monde, a annoncé, mercredi 9 novembre, “qu’elle renonçait à un accord visant à racheter son rival FTX”, un jour seulement après avoir conçu un plan de sauvetage de la plateforme menacée de faillite, rapporte le Washington Post.

Binance explique qu’après avoir examiné les comptes de FTX la “mauvaise gestion des fonds de ses clients et les allégations d’enquêtes de la part des agences américaines” l’ont poussée à “ne pas poursuivre le rachat de FTX”.

Mercredi, le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, a expliqué que son entreprise “avait besoin de 4 milliards de dollars pour rester solvable”, détaille Bloomberg. Le bouillant cryptomilliardaire a reconnu qu’il avait “merdé” et qu’il serait “incroyablement reconnaissant” si les investisseurs pouvaient l’aider.

Revers pour l’enfant prodige

Le site d’informations économiques y voit un “tournant étonnant pour l’enfant prodige du secteur des cryptomonnaies qui valait autrefois 26 milliards de dollars”. Bankman-Fried est d’ailleurs le deuxième plus généreux donateur démocrate de la campagne des midterms aux États-Unis, rappelle le Washington Post.

Le retrait de Binance remet en cause “l’avenir de l’une des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaies”, poursuit le quotidien de la capitale américaine. Au-delà de la situation de FTX, cela “annonce la poursuite des turbulences dans le secteur en général”.

Le bitcoin, principale monnaie cryptée, s’est encore enfoncé mercredi, après sa dégringolade de la veille, en perdant 15 % et en atteignant, “mercredi soir, son plus bas niveau depuis novembre 2020, à 15 600 dollars”, avant de remonter.

Les cryptomonnaies, dont la valeur avait “explosé pendant la pandémie”, n’ont plus le vent en poupe depuis la remontée des taux d’intérêt, explique le Washington Post. “Les investisseurs ont fui les investissements plus risqués comme les crypto, et les prix ont fortement chuté.” La situation s’est encore “aggravée en mai, lorsque le projet Terra et son jeton luna se sont effondrés, déclenchant une réaction en chaîne de faillites”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :