Cryptomonnaies : l'acteur Benoît Poelvoorde au cœur d'une arnaque ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Non, Benoît Poelvoorde ne s'est pas reconverti en expert de l'investissement en cryptomonnaies. Comme le rapportent Le Figaro et le média 7 sur 7, l'acteur belge vient de déposer une plainte contre "X", car depuis plusieurs semaines, son nom et son image seraient utilisés par des escrocs, qui sévissent sur le Web, indique l'agence de presse Belga.

Leur arnaque semble bien rodée. Via des annonces diffusées par mail et sur les réseaux sociaux, les malfaiteurs encouragent les internautes à investir sur un site de cryptomonnaies, reprenant des propos soit disant tenus par Benoît Poelvoorde dans l'émission de TMC "Quotidien". Sauf qu'il n'en est rien.

>> A lire aussi - Abonnement expiré : attention à l'arnaque qui touche Netflix

Dans un communiqué, les avocats de l'acteur de 56 ans ont ainsi tenu à démentir ces allégations et rappeler qu'il n'a jamais donné quelconques conseils pour investir dans les cryptomonnaies. D'ailleurs, comme le rappelle Le Figaro, la dernière apparition de Benoît Poelvoorde dans l'émission de Yann Barthès remonte au 23 mai 2019. Il était alors venu faire la promotion de son film "Venise n'est pas en Italie". Et évidemment, à aucun moment, il n'avait fourni de conseil en investissement. Les éléments de l'affaire ont été transmis au service public fédéral Économie.

>> A lire aussi - L’arnaque aux faux SMS de la Sécurité sociale aurait fait des centaines de victimes

La star belge n'est pas la première dont l'image a été utilisée sans son accord. En 2020, le fondateur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ivresse au volant, refus d’obtempérer et détention d’un faux permis : un avocat finit en garde à vue
L'exploitation des richesses arctiques, une priorité stratégique pour la Russie
L'emploi salarié privé a progressé au 2e trimestre
Un homme victime de la nouvelle arnaque au faux RIB
TER : pour la première fois, une Région propose d'écarter la SNCF au profit de Transdev

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles