Cryptomonnaies : après l'effondrement de la plateforme FTX, quels risques pour la France ?

© Jakub Porzycki / NurPhoto / NurPhoto via AFP

C'est désormais une réalité : il y a plus de Français qui investissent dans les cryptomonnaies que de Français qui investissent dans des actions en bourse. Près de 5,5 millions d'habitants de l'Hexagone ont déjà acheté des cryptomonnaies. Et s'ils n’ont pas investi plus de 10% de leur épargne, ils pourraient bien ressentir l’effet de la faillite de FTX. Car si certains créent leur propre portefeuille de cryptomonnaies et sont donc à l’abri, d’autres passent par des plateformes comme FTX.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Il y a aussi les entreprises françaises de cryptomonnaies. Certaines avaient recours aux services de FTX, un acteur majeur. Mais avec la disparition de ce dernier, c’est tout le secteur qui pourrait souffrir de la situation. "La crainte, c’est qu’il y ait une perte de confiance parce qu’on va mettre tous les acteurs dans le même panier", redoute Faustine Fleuret, présidente de l’Association pour le développement des actifs numériques.

Le Bitcoin a perdu plus de 70% en un an

"Malheureusement, on va dire que ce sont les crypto qui sont en cause, alors que pas du tout", confie-t-elle au micro d'Europe 1. Car en réalité, FTX est tombée du fait d’une mauvaise gestion flirtant avec l’illégalité. De leur côté, les acteurs français mettent en avant l’existence depuis trois ans déjà d’une réglementation ici, ce qui n’est pas le cas ailleurs. Quoi qu’il en soit, en un an, la valeur du Bitcoin a chuté de 72%.


Lire la suite sur Europe1