En Afghanistan, de subites crues font plusieurs centaines de morts selon l'ONU

Des crues subites dans la province septentrionale de Baghlan en Afghanistan ont fait au moins 311 morts, selon un bilan provisoire communiqué samedi à l'AFP par le Programme alimentaire mondial.

Les secours s'activent, samedi 11 mai, dans le nord-est de l'Afghanistan ravagé par des crues subites qui ont fait, selon le Programme alimentaire mondial (PAM), au moins 311 morts en un jour et dans une seule province.

"Nous pouvons confirmer, au vu des informations disponibles, que 311 personnes ont été tuées dans la province de Baghlan", a déclaré Rana Deraz, une porte-parole du PAM. Au moins "2 011 maisons ont été détruites et 2 800 endommagées", a-t-elle ajouté.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM), autre agence onusienne, avait auparavant fait part à l'AFP d'un bilan provisoire de 200 morts.

"L'OIM s'en tient à 200 morts pour l'instant", a indiqué un porte-parole de l'agence, alors que de nombreux bilans contradictoires circulent.

Les autorités talibanes font état pour leur part de "131 morts et plus d'une centaine de blessés".

"Beaucoup de personnes sont portées disparues", a encore dit à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Abdul Mateen Qani, sans fournir de chiffre.

La lourdeur du bilan s'explique notamment par le fait que "les gens tendent à habiter près des cours d'eau", a expliqué à l'AFP Mohammad Khater, vice-directeur d'Ocha, le bureau des affaires humanitaires de l'ONU.

L'état d'urgence a été décrété dans les vastes régions où des rivières de boue ont soudainement englouti des milliers d'habitations et d'hectares de cultures, a annoncé le ministère de la Défense.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Après des frappes pakistanaises, l'Afghanistan menace Islamabad de conséquences incontrôlables
Les trésors archéologiques de l'Afghanistan pillés à coups de bulldozer
Exode massif des Afghans du Pakistan, à la date butoir pour le début des expulsions