Ils ont cru trouver la route de l’Atlantide au fond de l’océan Pacifique

EXPLORATION - Platon situait l’Atlantide proche du détroit de Gibraltar, dans l’océan Atlantique. Et si une telle cité mystérieuse existait vraiment? L’équipage du navire d’expédition Nautilus vient de découvrir une nouvelle route pavée sous-marine au nord des îles Hawaï menant vers une destination inconnue. Malheureusement, la réalité a rapidement repris le pas sur la mythologie: ce chemin n’est qu’une coulée liée à une ancienne activité volcanique.

Les chercheurs de l’organisation à but non lucratif (ONG) Ocean Exploration Trust sont tombés sur cette “route de briques jaunes” par hasard. Grâce à la vidéo ci-dessus publiée sur la chaîne Youtube du navire le 29 avril, on assiste à cette découverte inopinée: “C’est de la folie!”, s’enthousiasme l’un des membres de l’équipage.

“C’est la route vers l’Atlantide”, s’exclame un autre chercheur. Des explorateurs et scientifiques prennent les récits de Platon au sérieux et ne sont toujours pas d’accord sur sa localisation. Chaque découverte d’un plateau ou ruines engloutis est un prétexte pour imaginer un nouvel emplacement à la cité mystérieuse. La mer Méditerranée ou encore le Pacifique sont les pistes privilégiées.

Cette trouvaille fascinante a eu lieu proche de la crête Lili’uokalani,dans l’une des plus grandes aires de conservation du monde, appelé le monument national marine de Papahanaumokuakea. Cette zone gigantesque recèle encore beaucoup de secrets, seuls 3% de son fond marin ont été étudiés.

Un trésor de biodiversité

Après la surprise, les chercheurs ont vite apporté une explication scientifique à cette “route sèche” située à 3.000 mètre de profondeur. Les petites “briques” sont en réalité des roches volcaniques issues du refroidissement de la lave au contact de l’eau. Quant aux formes géométriques, “elles sont probablement liées au stress de chauffage et de refroidissement des multiples éruptions”, explique l’équipe dans la légende de la vidéo YouTube.

Cette route n’est que le vestige d’une ancienne activité volcanique et ne mène pas vers un nouveau monde merveilleux. Mais l’expédition Nautilus nous fait voyager vers des endroits inexplorés de la planète et nous partage des images de créatures surprenantes. En explorant les vidéos des scientifiques, vous découvrirez l’existence des concombres de mer violet ou encore d’un cochon de mer. Une autre mission prévue cet été étudiera encore davantage cette biodiversité au niveau de l’atoll Johnston, l’un des monts sous-marins les plus isolés du monde.

À voir aussi sur Le HuffPost: À Chypre, ce musée sous-marin lie art et apnée

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles